Archives par étiquette : Tokyo

Hors Pistes Tokyo

Soirée Redbox – Hors Pistes Tokyo

Ce samedi 9 juin, dans le cadre du festival Hors Pistes Tokyo, la soirée Carte blanche à Redbox va réunir une paire d’artistes qui vous donne envie de vous déplacer pour en prendre plein les mirettes et les esgroudes !
Ca se passe au WWW à Shibuya, ça commence à 23 heures et vous pourrez entendre :
JD Twitch
– Gonno
– Notre cher ami hajimeinoue
L’installation visuelle sera assurée par nos autres amis : RDV.

Venez nombreux !

Neon magazine

14/4/12 – Womb 12th Anniversary

Neon magazineLe Womb (la matrice) fêtait ses 12 ans le 14 avril avec une belle brochette d’artistes (Shinichi Osawa, Dexpistols, Aki pour ne citer qu’eux)  et Neon était de la party, histoire de ne pas manquer cet événement d’un des grands clubs tokyoïtes. Accueil floral et parfumé à l’entrée, dégustation de sushis, des pin’s pour les chanceux et un peu plus loin, le dancefloor – la matrice donc -, qui pour ce jour spécial avait été redécoré : écrans géants, néons et une moquette blanche feutrée. Sur un piédestal, les artistes maîtrisaient la salle qui levait les yeux pour les voir et profiter de animations de Human.
Vivement les 13 ans !

– Programmation –
DJS
SHINICHI OSAWA, DEXPISTOLS, AKi, YUUKi MC, OHNISHI, SODEYAMA, Dr. SHINGO, TECHRIDERS, RYUSUKE NAKAMURA, SATOSHI OTSUKI, TAKUYA, KIKIORIX, AKR, RAHA, SON, TIMO, PUNCHI, HARRY, YMASA
VJ
NUMAN
LIGHTING
SAITO
[nggallery id=35]

Nozomi Ishiguro – Taboo

Cedric Riveau
En dehors de la Japan Fashion Week de la semaine dernière, Nozomi Ishiguro a présenté sa collection automne-hiver 2012 dans le kitschissime club New Japan à Kabukicho ce 28 mars.
Sous le nom de « Taboo », Ishuguro san a composé des patchworks dans les tons gris et beige sous l’inspiration de Paul Celan et son poème de 1967 Ein Dröhnen.

Ein Dröhnen: es ist die Wahrheit,
selbst unter die Menschen getreten,
mitten ins Metapherngestöber.

Cliquez sur la photo suivante pour voir quelques exemples. Une fois ouverte, déplacez-vous de gauche à droite pour voir l’ensemble de la photo.
Cedric Riveau
La collection complète sur Fashion press.

M

Le 11 mars 2012

Un an donc. Personne n’a oublié et en ce moment, personne ne pourrait oublier tellement les médias s’en donne à cœur joie pour nous rabattre les oreilles sur le sujet.
Nous, à Neon, on voulait vous faire part de quelques manifestations qui se dérouleront dans la capitale histoire de faire quelque chose plutôt que de rester accroché à son écran. Sélection.

– Sélection 1 – (affiche ci-contre)
Un rassemblement anti-nucléaire par Metropolitan Coalition against Nukes commencera au parc Hibiya à 14h. Il sera suivi d’une prière à 14h46 puis d’une manifestation à partir de 15h.
集合場所:日比谷公園中幸門(日比谷公会堂裏)
日比谷公園中幸門:千代田線・日比谷線「霞ヶ関駅」C1出口より200m、丸の内線「霞ヶ関駅」B2出口より300m、都営三田線「内幸町駅」A7出口より150m
Site officiel en japonais

– Sélection 2 –
Un autre rassemblement anti-nucléaire par le Comité d’action du 11 mars aura lieu autour Shakai Bunka Kaikan à 16h. Il y aura une marche jusqu’au Parlement à partir de 16h30 avec constitution de chaîne humaine autour du bâtiment. À partir de 18h, il y aura une manifestation devant la maison officielle du Premier ministre.
16時 社会文化会館前に集合 最寄駅:有楽町線・半蔵門線「永田町駅」)
16時30分頃 出発(二手に分かれて議事堂エリアを囲みます)
★17時   「人間の鎖」(1回目)
★17時45分 「人間の鎖」(2回目)
☆18時~19時 首相官邸前アクション
Informations en français

– Sélection 3 – (couverture)
Nos partenaires et amis du M Event Space & Bar à Daikanyama organisent un événement caritatif pour les victimes du Tohoku avec Tomodachi calling. Venez faire un don pour le Tohoku et voir des artistes comme Takeru Amano, Marie-Min Berthuin, Baptiste entre autres ! La première partie se déroulera de 13h00 à 17h puis la seconde de 17h30 à 23h. Entrée 500 yens avec une boisson.
Plus d’informations sur la page Facebook du M

– Sélection 4 –
Si vous vous rendez à Art Gallery de Tokyo Opera City ce jour-là, toutes les entrées seront reversées intégralement à une fondation de conservation du patrimoine artistique de Tohoku. Informations en japonais

– Sélection 5 –
Devant le théâtre national, le gouvernement organise un dépôt de fleurs en mémoire aux victimes à partir de 14h30. Site du théâtre national

Mami Tanabe

MAMI’s SNAPS


MAMI’s SNAP, un regard sincère et tendre sur l’actualité de la mode, de la nuit, et bien d’autres choses encore. C’est avec Mami Tanabe et c’est deux dimanches par mois dans NEON Magazine !

when /// 2011/12/16
where /// M DAIKANYAMA

2011/12/16 あなたは何をしていた? 私はdaikanyama M のPARTY[[M2-M DAIKANYAMA 2ND ANNIVERSARY PARTY]]に行ってきたよ。
Le 16 décembre, tu faisais quoi ? Moi, j’étais à la soirée des 2 ans du M à Daikanyama.

Mami’s Snapでもよく登場するM、行くたびに 毎回違う顔を見せてくれる。
Même si je vais souvent au M pour y prendre mes snaps, j’y trouve une ambiance différente à chaque fois.

今回も私たちゲストを楽しませてくれた。
Cette fois-ci aussi, les gens se sont bien éclatés.

このvideoは去年のANNIVERSARY PARTYのものhttp://vimeo.com/18551987撮影したのはKITSUNEY
Voici la vidéo de la soirée de l’année dernière, tournée par Kitsuney.

M DAIKANYAMA お誕生日おめでとう!これからもmugenkaiに私たちを楽しませてください!!
Bon anniversaire au M Daikanyama ! Continuez à nous proposer des super soirées.
[nggallery id=28]

Tokyo vu par - Neon magazine

Tokyo vu par… Bruno Quinquet, photographe

Deux samedis par mois, « Tokyo vu par… » c’est le regard d’une personnalité de l’art, du design ou de la culture sur la ville : ses quartiers, ses magasins, ses souvenirs aussi. Un regard sincère et personnel sur Tokyo et autant d’idées de promenades et de découvertes.

Bruno Quinquet n’a pas toujours été photographe. A Paris, c’est comme ingenieur du son qu’il travaillait. Dans son fondement même, sa pratique de la photographie est donc indissociable de Tokyo, la ville qui l’a vue naître. Avec son Bureau d’études japonaises, il y photographie le réel, rien de plus mais rien de moins : Tokyo et ses intérieurs, Tokyo et ses salarymen dont les silhouettes dessinent la ville. Pour NEON Magazine, il a accepté de mettre en mots « son » Tokyo.

Neon magazineBruno Quinquet : « À ma première venue au Japon fin 2001, je ne me doutais pas que le bric-à-brac urbain que je voyais du train qui m’amenait de Narita à Tokyo deviendrait mon terrain de jeu dans une vie future. À l’époque, j’étais ingénieur du son parisien. Dix ans plus tard, me voila photographe Tokyoïte, à la tête d’un improbable « bureau d’études japonaises », atelier de recherches poétiques et photographiques.

Lorsque je me sens à cours d’inspiration pendant mes longues expéditions dans Tokyo, un passage au parc d’Hibiya s’impose. Cet écrin de verdure coincé entre ministères et quartiers d’affaires est pour moi un lieu de prédilection. J’y trouve le parfait cocktail business/nature qui forme la charpente de ma série « salaryman project ». Présenté sous forme d’agenda professionnel illustré, ce travail est une étude de la masculinité dans le monde de l’entreprise, doublé d’un jeu de cache-cache s’amusant de la tension entre photographie candide et vie privée. S’y exprime aussi un certain sens de la saison, perception qui s’est affinée chez moi au contact de la culture japonaise.

Un autre grand plaisir urbain est la découverte de vieux quartiers résidentiels. J’y glane des photos de boîtes aux lettres, fenêtres, plantes, tous ces signes extérieurs qui donnent une identité à chaque habitation et renseignent discrètement sur le style de vie de leurs résidents. De cette collecte est née la série 2LDK (appartement F3), photo collage ou j’installe des fenêtres inconnues dans des vues de mon propre appartement.

On reproche souvent aux villes tentaculaires de générer un certain anonymat. Personnellement, j’adore le sentiment d’isolement dans la foule et je me sens à l’aise avec la retenue japonaise. Je pense que ma découverte de la photographie au Japon m’a permis d’exprimer mon approche contemplative et intériorisée de la ville. »

Photos Bruno Quinquet

Japanese streets

Style de la semaine

Chaque lundi, retrouvez le meilleur de la mode depuis les rues de Tokyo. Une collaboration neon.color-lounge.com x http://www.japanesestreets.com

Nihei
35 ans
entre deux boulots

Bonnet – SUPER LOVERS
Manteau – SUPER LOVERS
T-shirt – SUPER LOVERS
Pantalon – non communiqué
Chaussures – mimjuuka
Sac – tutuHA

Photo Kjeld Duits
http://www.japanesestreets.com/