Archives de catégorie : HORS PISTES TOKYO

Bruce Mennel

9/6/12 – Carte blanche to Redbox – HPT

En cloture du festival Hors Pistes Tokyo, le collectif Redbox avec carte blanche pour organiser une soirée au WWW à Shibuya.
Masayuki Kawai & Ryota Hamasaki ont ouvert le spectacle, suivi de notre ami hajimeinoue avec la dernière installation de nos autres amis RDV. Au coeur de la soirée, Optimo est monté sur scène pour un set enflammé.
[nggallery id=37]
Photos : Bruce Mennel

Hors Pistes Tokyo

Soirée Redbox – Hors Pistes Tokyo

Ce samedi 9 juin, dans le cadre du festival Hors Pistes Tokyo, la soirée Carte blanche à Redbox va réunir une paire d’artistes qui vous donne envie de vous déplacer pour en prendre plein les mirettes et les esgroudes !
Ca se passe au WWW à Shibuya, ça commence à 23 heures et vous pourrez entendre :
JD Twitch
– Gonno
– Notre cher ami hajimeinoue
L’installation visuelle sera assurée par nos autres amis : RDV.

Venez nombreux !

Hors Pistes Tokyo 2012

soirée RedboxEt voilà, c’est parti pour la deuxième version de Hors Pistes Tokyo !

Du 2 au 10 juin 2012, le festival des nouvelles tendances artistiques présentera une grande sélection d’artistes du monde entier issus du cinéma, de la musique, de la danse, de la photographie, de la vidéo ou encore de l’art digital.
La présence de Chris Marker est remarquée pour les soirées du 3, 9 et 10 juin à l’institut français de Tokyo.

Le 4 juin aura lieu une soirée de projections au M à partir de 18h30

Du 5 au 7 juin, une série de courts métrages d’artistes internationaux au Uplink

Le 7 juin, une soirée de performances live auront lieu au Uplink à partir de 19h

Le 9 juin, la performance Bestiaire se déroulera au musée Hara de Tokyo

La soirée de cloture du 9 juin est à ne pas rater avec une carte blanche à Redbox à partir de 23h au www

Venez vous faire surprendre et admirer. Venez rencontrer les artistes et discuter avec eux.
Plus d’informations et de détails sur le site officiel de Hors Pistes Tokyo ou avec le programme (5Mo)

Hors Piste Tokyo

NATURE DIGITALE : pré-event Hors Pistes Tokyo 2012

Hors Piste TokyoHors Pistes Tokyo est de retour !
Avec Nature Digitale, un événement du Mois du Numérique de l’Institut franco-japonais de Tokyo, le festival et l’Institut proposent d’explorer de nouveaux territoires en préparation du festival qui se tiendra du 2 au 10 juin.

Dans « Nature numérique », performances visuelles, vocales et scéniques se mêlent et se succèdent dans le cadre d’un paysage naturel, pour étendre l’espace et le temps, créant une sensation extatique issue du mélange de matières organiques et numériques.
Une expérience sensorielle unique au sein d’une nature inattendue !

Avec Takeru Amano (Live painting), Unit Ambivalent (Performance d’ombres), Mocca (voix), crewimburnny (danse), Zevs (video), Takashi Yamaguchi (visuels), Miki Isojima (danse) et Artlism (son).
Samedi 25 février de 16h00 à 22h00 à L’Institut Franco-Japonais de Tokyo – Entrée libre
Information sur le site de l’InstitutProgramme sur le site de Hors Piste Tokyo

PROGRAMME :

  • 16:00 Live Painting – Takeru Amano
  • 17:30 Performance d’ombres par Unit Ambivalent
  • 18:00 Performance voix– MOCCA
  • 18:45 Performance crewimburnny (danse) x Video live par ZEVS
  • 19:30 Performance de Takashi Yamaguchi (visuels) x Miki Isojima (danse) x Artlism (son)
  • 21:00 Soirée

En photo : Zevs

Le mois du numérique à l’Institut français


Neon magazine est partenaire du Mois du numérique à l’Institut français de Tokyo.
Du 8 février au 7 mars, petit état des lieux technologique du monde numérique via différents artistes comme Grégory Chantonsky qui travaille sur l’empreinte digitale, David Guez qui nous questionne sur nos messages digitaux, Anti VJ qui illuminera le bâtiment de l’Institut via un dispositif de vidéo mapping, Alain Renk qui présentera son application pour la ville via l’iPad ainsi que plein d’autres encore.
Le festival Hors Piste Tokyo fera un pre-event le 25 février et bien sûr, nous y serons. Il y aura aussi une installation de jeux d’arcade dans la galerie, plongeon fun et nostalgique.
Pour plus de détails, voir la page du site de l’Institut ou bien télécharger le programme en pdf.

Crédit photo : Anti VJ – installation MURCOF + ANTIVJ

Hors Pistes Tokyo 2011, clap de fin

Mami TanabeOn l’a vue impatiente, inquiète, concentrée, fatiguée par des préparatifs qui l’occupaient jour et nuit. Soulagée et souriante ensuite de voir la salle du M se remplir lors de la soirée d’ouverture, le 4 juin dernier. Retour sur Hors Pistes Tokyo 2011 avec son organisatrice, Isabelle Olivier.

NEON Magazine : Est-ce que tu peux te présenter ?
Isabelle Olivier : Je m’appelle Isabelle. J’habite à Tokyo depuis presque 5 ans. Et donc, j’organise à Tokyo, le festival « Hors Pistes » en collaboration avec Géraldine Gomez qui est la fondatrice de Hors Pistes à Paris. Ca fait un an et demi qu’on travaille sur le projet de Tokyo.

NM : Comment a été déterminé le programme pour Tokyo ?
IO : Géraldine nous a donné carte blanche en ce qui concerne la programmation vu que l’idée était de faire une collaboration avec des programmateurs japonais. Elle nous a fait confiance sachant qu’on allait présenter une partie de sa sélection parisienne. Pour le reste, elle nous a laissé la liberté… sachant qu’on a beaucoup parlé ensemble, du contenu, que ça reste bien dans l’esprit Hors Pistes.

NM : Comment se sont passés les 9 jours alors ?
IO : Ça s’est bien passé… c’est difficile d’avoir du recul là, maintenant, c’est le dernier jour… tellement c’était intense. En revanche, je pense que ça s’est plutôt bien passé. J’ai l’impression que nos partenaires, que les artistes, que beaucoup ont passé un bon moment. Qu’il y a eu des belles rencontres. Des mélanges aussi entre les publics, ce qu’on espérait en fait.

NM : Tu as un bon moment à nous raconter ?
IO : La surprise de la soirée d’ouverture… ça a fait plaisir de voir beaucoup de gens venir… des gens d’horizons différents… le workshop aussi après. C’est un chouette moment… et en général, sur tout le festival, il y avait une atmosphère assez bon enfant.

NM : Est-ce qu’il y a eu des mauvais moments ?
IO : Non, pas vraiment. Il y a plus eu une sorte de tension pour moi parce que c’est la première fois. Une concentration maximale de ma part mais pas de mauvais moments.

NM : Un bilan très positif alors ?
IO : Oui je pense. Les échos que j’ai… de la part des artistes aussi. Je pense notamment aux artistes qui ont participé aux performances au SuperDeluxe qui ne collaborent pas forcément ensemble habituellement même s’ils connaissent très bien l’endroit. Et là, le programme était réussi, Mike était très content de la programmation. Les artistes ont pu mettre en place le projet qu’ils souhaitaient, pour des performances de 20 minutes. Le résultat était vraiment réussi.

Hors Pistes Tokyo x Andrea Crews

Andrea Crews by Max HodgesHors Pistes Tokyo 2011 c’est fini, vive Hors Pistes Tokyo ! A la manière de ces bonus-tracks dont les fans de musique raffolent, NEON Magazine revient en images sur l’événement de ce début juin avec les photos du workshop Andrea Crews.

C’était au M Event Space & Bar le dimanche 5 juin en fin d’aprés-midi, les photos sont signées Max Hodges.

http://maxhodges.com

A lire demain dans NEON Magazine : l’interview d’Isabelle Olivier, organisatrice de Hors Pistes Tokyo

[nggallery id=16]

Mami Tanabe

Hors Pistes Tokyo, symposium et VJ party

Un Party Snap ! un peu spécial cette semaine, festival Hors Pistes Tokyo oblige. Mami et toute la NEON team étaient hier soir au M Event Space & Bar pour le symposium et la VJ Party carte blanche à Mugenkai Communication. Nous y avons rencontré Nobuhiro Suwa et Julien Lepretre Sato. Interviews 10 et 11.

Mami TanabeINTERVIEW # 10

NEON Magazine : Comment vous appelez-vous ?
Je m’appelle Nobuhiro Suwa.

NM : Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?
Je suis président d’une université (NDLR : l’université Zokei, à Tokyo). Et je fais des films aussi.

NM : Pourquoi êtes-vous là aujourd’hui ?
Parce que Masayuki Kawai m’a demandé de venir pour le symposium. Il m’a dit : « viens ! ».

NM : Qu’avez-vous pensé du symposium ?
C’était très intéressant, les œuvres présentées aussi d’ailleurs. Avec la situation actuelle au Japon, tout le monde se pose beaucoup de questions. Cette soirée a ouvert de nouvelles pistes de réflexion pour moi, ça pourrait ête le point de départ de nouvelles idées.

INTERVIEW # 11

NEON Magazine : Comment vous appelez-vous ?
Je m’appelle Julien Lepretre Sato.

NM : Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?
Je suis un des fondateurs de la société Mugenkai Communication et du M, un bar et event space à Daikanyama.

NM : Le festival Hors Pistes Tokyo se termine, vos premières impressions ?
D’abord, je suis très heureux que Mugenkai Communication et le M aient pu participer au festival. J’ai pu aller au Uplink et au SuperDeluxe aussi et c’était à chaque fois très bien. Et puis bien sûr je suis très heureux qu’on ait pu organiser les soirées d’ouverture et de clôture au M. Ce soir, pour la soirée VJ, le festival nous avait donné carte blanche. Nous avons invité des VJ que nous aimons et j’ai trouvé ça vraiment très réussi.

Et puis pour Hors Pistes Tokyo, même s’il y avait déjà eu une première édition auparavant, c’était un peu comme une première et ça a été une vraie réussite, on est vraiment heureux de ça. Avec Hors Pistes, j’ai vraiment eu l’impression de donner toute sa mesure au M et ça aussi c’est une super satisfaction.

NM : A propos du M justement, c’est quoi la suite ?
À Tokyo, il est très difficile de s’approprier l’espace public pour s’exprimer, c’est interdit. Du coup, il faut trouver des lieux pour ça et je serais heureux que le M devienne un de ces lieux. C’est ce que je voudrais, que le M devienne un lieu d’expression, un lieu d’expression sans limites, « Mugenkai », où des gens de cultures et d’horizons différents pourraient se rencontrer, communiquer.

[nggallery id=15]

Hors Pistes Tokyo, movie live performance night

Hors Pistes TokyoPas de projections au programme pour cette – déjà ! – sixième journée du festival mais une performance vidéo live de haut vol. C’était hier soir au SuperDeluxe à Roppongi et on y a notamment croisé Mike et Naoto. Interviews numéros 8 et 9 de notre série spéciale Hors Pistes Tokyo.

INTERVIEW # 8

NEON Magazine : Comment vous appelez-vous ?
Je m’appelle Mike Kubeck.

NM : Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?
Je m’occupe de la production d’événements au SuperDeluxe, j’en suis aussi le directeur.

NM : Pourquoi êtes-vous là aujourd’hui ?
Aujourd’hui, on m’a invité à participer comme DJ.

INTERVIEW # 9

NEON Magazine : Comment vous appelez-vous ?
Je m’appelle Naoto Yamagishi.

NM : Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?
Je vis de petits boulots et en même temps je fais de la musique. Je suis percussionniste. J’organise des évènements aussi, des concerts. De la musique improvisée, des collaborations avec d’autres musiciens. Et ces derniers temps, je vais à l’étranger tous les ans, souvent en Europe. Ça me permet de faire des tournées là-bas.

NM : Pouvez-vous nous parler du film que vous avez présenté aujourd’hui ?
Avec le photographe Leonardo Pellegatta, nous avions un projet de collaboration. Isabelle a entendu parler de ce projet, et c’est ce qui nous a permis de participer à Hors Pistes Tokyo ce soir.

Photos Mami Tanabe

Hors Pistes Tokyo, screening #3

Après deux premières soirées consacrées à la sélection internationale, c’était au tour de la sélection japonaise d’être présentée hier lors pour la dernière à la Uplink Factory. Une sélection très hétéroclite dans la forme mais finalement assez homogène dans le fond : même souci d’expérimentation, même volonté de parler du monde qui nous entoure et des défis qui l’attendent.

À NEON, nos favoris du jour s’appellent Kentaro Taki et Masayuki Kawai. Le premier parce que son Kannawa ne propose rien d’autre que ce qu’il est, des images qui bougent et nous emportent avec elles ; le second parce que son IN/OUT est l’un des films les plus aboutis de la soirée. Ça tombe bien, ils ont tous les deux accepté de répondre à nos questions. Suite mais pas fin de notre série d’interviews spéciales Hors Pistes Tokyo.

INTERVIEW # 6

NEON Magazine : Comment vous appelez-vous ?
Je m’appelle Kentaro Taki.

NM : Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?
Je suis un artiste vidéo japonais.

NM : Pourquoi êtes-vous là aujourd’hui ?
Parce qu’un de mes films va être présenté aujourd’hui. Le titre c’est Kannawa, c’est une sorte d’esquisse vidéo sur une station thermale de l’île de Kyushu.

INTERVIEW # 7

NEON Magazine : Comment vous appelez-vous ?
Je m’appelle Masayuki Kawai.

NM : Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?
Je suis artiste vidéo. Et sur Hors Pistes Tokyo, je me suis chargé de la programmation.

NM : Pouvez-vous nous parler du film que vous avez présenté aujourd’hui ?
Oui, c’est un film qui part d’un bâtiment construit par Le Corbusier dans la banlieue parisienne, la Villa Savoye, pour symboliser les discriminations, les barrières que l’on retrouve dans la société japonaise comme dans la société française.

Photos Vidéo feedback live performance de Masayuki Kawai (en Une), Mami Tanabe