Expos, la sélection de l’été

20110728-104152.jpgTomato à Londres, The Designers Republic à Sheffield ou encore M/M à Paris : le début des années 90 voit l’émergence d’une nouvelle génération de designers, iconoclastes et farouchement indépendants. A Tokyo, c’est Groovisions, collectif né à Kyoto, qui retient l’attention avec, notamment, son travail pour le groupe Pizzicato Five. Vingt ans plus tard, Ito san et sa bande font un peu moins parler d’eux. Cette rétrospective tombe donc à pic pour se rappeler quelques bons souvenirs. Bientôt dans NEON Magazine…

[gggg] groovisions exhibition
ginza graphic gallery
Du 4 au 27 août

Certains l’avaient découvert à la Maison Hermés en 2009, ou à la galerie SCAI The Bathhouse l’an dernier : Kohei Nawa est l’un des artistes japonais contemporains qui comptent. Il présente au MOT certaines de ces oeuvres les plus célèbres, comme ces animaux recouverts de cellules que l’on dirait sorties des pixels d’un écran d’ordinateur. Un travail sur l’apparence et sur la surface des choses qui vaut assurément le détour.

Kohei Nawa, Synthesis
Museum of Contemporary Art (MOT)
Jusqu’au 28 août

Nous vous en parlions au moment de l’ouverture, Tokyo Metabolizing est l’une des expos événements de l’été et c’est sans doute aussi ce qu’on a vu de mieux en architecture à Tokyo depuis pas mal de temps. Il faut dire que l’affiche réunit la crème de la crème : SANAA, Architecture Workshop et Atelier Bow-Wow. Parallèlement à l’expo, une impressionnante série de débats et conférences est programmée avec notamment une discussion entre Ryue Nishizawa et Koh Kitayama le 28 août (en japonais uniquement)

Tokyo Metabolizing
Tokyo Opera City Art Gallery
Jusqu’au 2 octobre

Laisser un commentaire

Please use your real name instead of you company name or keyword spam.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.