Tokyo vu par… Aurélie Boccardi, journaliste

Deux samedis par mois, « Tokyo vu par… » c’est le regard d’une personnalité de l’art, du design ou de la culture sur la ville : ses quartiers, ses magasins, ses souvenirs aussi. Un regard sincère et personnel sur Tokyo et autant d’idées de promenades et de découvertes.

Avec Aurélie c’est l’histoire d’un rendez-vous manqué, la faute à des emplois du temps qui ne collent pas. Et puis il y a eu le 11 mars. La vie sur Pause, qui s’arrête stupéfaite. Alors en attendant qu’on le prenne, ce café, Aurélie nous a envoyé ce texte, vision poétique d’un Tokyo tendre et cruel à la fois.

Tokyo, quadrature du cercle.

On tremble pour toi, ville impossible et sans contours, structure ondulante tout en angles géants. Marge flottante, centre, monde.

Tes jours ont leurs cases; tes nuits, leurs manèges. Tracée au compas, chez toi rien n’est d’équerre. Carrés de lumière et ombres rondes. Boule à tant de facettes.

Les aventures sont sinueuses dans tes méandres. Tu caches tes joies comme tes bars exigus, nichés sous des immeubles à l’aplomb sans filet. Mais tu es l’empêcheuse de tourner en rond.

Dans le ballet mécanique de tes avenues, on ne joue pas des coudes. On s’incline. On courbe le dos et sourit du coin des yeux. Tu détournes les regards fixes. Tu retiens les plus avides.

Des corps coulent dans les interstices de ta ville basse. Tes hommes sont affairés, tes femmes filantes. Tu ne contrecarres ni dessein ni destin et laisses les vertiges du cœur sans recours.

Douce mégapole, tu sens le foin mais tes chevaux sont à pignon fixe. Ton ciel blanc émeut tes tours de verre. Ton ordre discipline les égos.

Ame secrète, tu chuchotes sans cesse et te fais entendre insidieusement. On te traverse sans te dépasser car tu te joues du visiteur et le retiens sans faux-semblant : ton mirage est son présent.

Le site d’Aurélie Boccardi

Laisser un commentaire

Please use your real name instead of you company name or keyword spam.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.